Séances Séance du 17 Juin 2022

– Communication de Mme Betina Faist, professeur à l’Université de Heidelberg, sous le patronage de M. Jean-Marie DURAND : « La découverte de Mardama(n) et de son importante documentation ».

Résumé 

La ville du Proche-Orient ancien de Mardaman ou Mardama s’appelle aujourd’hui Bassetki et appartient à la province de Duhok dans la partie irakienne du Kurdistan, une région complètement inexplorée sur le plan archéologique jusqu’à ces dernières années. En 2015, les fouilles y ont commencé par une équipe kurdo-allemande. Lors de la deuxième campagne en 2016, les premières tablettes d’argile en écriture cunéiforme ont été découvertes. Au cours des campagnes suivantes, d’autres tablettes ont été découvertes, ce qui porte le nombre total de tablettes à 490.

D’après les formules de datation disponibles, les textes datent des règnes de deux puissants rois assyriens, Salmanazar Ier (1263–1234 av. J.-C.) et Tukulti-Ninurta Ier (1233–1197 av. J.-C.), c’est-à-dire du XIIIe siècle av. J.-C. (époque médio-assyrienne). C’est à cette époque qu’a eu lieu la première grande expansion de l’état assyrien. Mardama est devenu le troisième plus grand site de textes médio-assyriens, après la capitale Assur et la capitale provinciale Dur-Katlimmu à l’ouest du royaume.

Le personnage le mieux documenté est Assur-nasir, fils d’Iddin-Marduk, gouverneur de Mardama. Tant la province que son gouverneur étaient jusqu’à présent inconnus dans la documentation médio-assyrienne. Les textes de documents d’engagement contractuel, listes, mémorandums, quittances et lettres officielles appartiennent à l’archive du gouverneur et contiennent beaucoup d’information sur l’histoire, la chronologie, l’administration et la géographie de l’état médio-assyrien, dont la mise en valeur n’en est qu’à ses débuts.

Mots clés : Proche-Orient ancien, royaume médio-assyrien, textes médio-assyriens, tablettes cunéiformes, Mardaman

Abstract 

The ancient Near Eastern city of Mardaman or Mardama is now called Bassetki and belongs to the province of Duhok in Iraqi Kurdistan, an area that was archaeologically completely unexplored until recent years. In 2015, excavations began by a Kurdish-German team. During the second campaign in 2016, the first clay tablets written in cuneiform script were uncovered. In the following campaigns, more tablets were found, bringing the total number to 490.

According to the available datings, the texts come from the reigns of two powerful Assyrian kings, Shalmaneser I (1263-1234 BC) and Tukulti-Ninurta I (1233-1197 BC), i.e. from the 13th century BC (Middle Assyrian period). It was during this period that the first major expansion of the Assyrian state took place. Mardama became the third largest site of Middle Assyrian texts, after the capital Ashur and the provincial capital Dur-Katlimmu in the west of the kingdom.

The best documented person is Ashur-nasir, son of Iddin-Marduk, governor of Mardama. Both the province and its governor were hitherto unknown in the Middle Assyrian text corpus. The texts debt-notes, lists, memoranda, receipts and official letters belong to the governor’s archive and contain a great deal of information on the history, chronology, administration and geography of the Middle Assyrian kingdom, the evaluation of which is still in its beginnings.

Keywords : Ancient Near East, Middle Assyrian kingdom, Middle Assyrian texts, cuneiform texts, Mardaman