Société asiatique Séances 2021

SOCIÉTÉ ASIATIQUE : séances organisés en 2021

Elles ont lieu les vendredis à l’Institut de France, Salle Bonnefous (située au 1er étage au fond de la galerie des bustes, après les portes coupe-feu) (exception faite de l’Assemblée générale).

Rouleau en soies peintes et brodées, avec textes en chinois & mandchou et sceau impérial, du règne de Qianlong (XVIII<sup>e</sup> s.) - © Société AsiatiqueRouleau en soies peintes et brodées, avec textes en chinois & mandchou et sceau impérial, du règne de Qianlong (XVIIIe s.) – © Société Asiatique

Prochaine séance : Vendredi 9 Avril 2021 à 17h15

Film réalisé dans le studio et avec le soutien de la Fondation Hugot du Collège de France. (durée 45 mn).  :17h15 : Intervention de M. Jean-Marie Durand sur Youtube

Il n’y aura pas de séance de questions/Réponses

Monsieur Jean-Marie Durand, ancien Rédacteur-gérant du Journal asiatique, ancien vice-président de la Société asiatique fera une communication sur :La prise du pouvoir par le roi de Mari (II) : la rébellion des “Benjaminites”. Dans la suite d’un premier exposé fait à la Société Asiatique sur les débuts du roi de Mari, Zimrî-Lîm, à partir des textes publiés dans le tome XXXIII des Archives Royales de Mari (ARM), est présenté aujourd’hui ce qu’enseigne la lecture des inédits contenus dans les tomes XXXIV et XXXV de la même collection, concernant la rébellion de ceux qu’on appelle les “Benjaminites”, un fait majeur des débuts du règne. C’est le dernier épisode de la “prise du pouvoir par Zimrî-Lîm”. Ce dernier était désormais libéré de la tutelle administrative de Bannum, celui qui avait mis fin au règne du roi Yasmah-Addu de Mari et l’avait appelé à la royauté. Il a réussi dès lors à reconstituer à son profit l’unité territoriale du royaume. Par là-même est réexaminée la notion de “nomades”, inhérente à la notion de “Benjaminites” dans la société du Moyen-Euphrate aux XIXe et XVIIIe siècles avant n. è. Dans la pensée musulmane, les anges sont conçus comme de fidèles exécutants des volontés divines. Le consensus affirme qu’ils ne peuvent fauter – car cela poserait la possibilité d’une éventuelle perversion des ordres et des messages divins. Pourtant, plusieurs passages du Coran et des hadiths suggèrent que des anges ont bel et bien désobéi, et ont subi un châtiment en conséquence. Exégètes et théologiens ont élaboré des réponses fort diverses aux embarrassantes interrogations posées. Aucune thèse n’a emporté l’adhésion de tous ; si ce n’est la foi que Dieu reste maître absolu de tous les actes de ses créatures, y compris de leurs fautes, fussent-elles le fait des anges.

Ordre du jour séance du Vendredi 9 Avril 2021

Séance du Vendredi 19 Mars 2021 à 17h15

Film réalisé dans le studio et avec le soutien de la Fondation Hugot du Collège de France. (durée 40 mn). :17h15 :Intervention de M. Pierre LORY sur Youtube

17h55 : séance en visioconférence avec Mr Pierre LORY

Monsieur Pierre LORY, directeur d’études émérite à l’École Pratique des Hautes Études, chaire de Mystique musulmane – Membre du Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes (LEM, CNRS), fera une communication sur : Les anges peuvent-ils transgresser ? Questions de théologie islamique. Dans la pensée musulmane, les anges sont conçus comme de fidèles exécutants des volontés divines. Le consensus affirme qu’ils ne peuvent fauter – car cela poserait la possibilité d’une éventuelle perversion des ordres et des messages divins. Pourtant, plusieurs passages du Coran et des hadiths suggèrent que des anges ont bel et bien désobéi, et ont subi un châtiment en conséquence. Exégètes et théologiens ont élaboré des réponses fort diverses aux embarrassantes interrogations posées. Aucune thèse n’a emporté l’adhésion de tous ; si ce n’est la foi que Dieu reste maître absolu de tous les actes de ses créatures, y compris de leurs fautes, fussent-elles le fait des anges.

Séance du 19 Mars Communication de Monsieur Pierre LORY

Séance du Vendredi 29 Janvier 2021 à 17h15

Monsieur Dominique CHARPIN, professeur au Collège de France, chaire « Civilisation mésopotamienne » « Nouvelles recherches sur la ville et d’Ur et ses archives (XIXe-XVIIIe siècles av. J.-C.) »

Les 3 et 4 décembre 2020 aurait dû avoir lieu au Collège de France un colloque intitulé Nouvelles recherches sur la ville d’Ur, initialement prévu les 18 et 19 juin derniers. Hélas, il a fallu une nouvelle fois le reporter. Il y aurait été question à la fois des fouilles récentes qui ont eu lieu sur le site de Tell al-Muqayyar, proche de l’actuelle Nasiriyah dans le sud de l’Irak, et des travaux qui portent sur les textes découverts sur ce site depuis 1854 et en particulier lors des fouilles de Sir L. Woolley entre 1922 et 1934. Dans l’attente d’une reprogrammation du colloque, cette communication est l’occasion d’exposer quelques travaux récents. Tout d’abord, l’apport des textes découverts lors des campagnes de 2015, 2017 et 2019 sous la direction d’E. Stone sera mis en relief. On poursuivra en présentant le volume ARCHIBAB 4. Nouvelles recherches sur les archives d’Ur d’époque paléo-babylonienne, qui est sorti des presses à la fin de l’année 2020. La communication s’achèvera par une visite virtuelle de la ville d’Ur grâce au site Internet mis sur pied par toute une équipe depuis le printemps dernier dans le cadre du projet ANR « EcritUr ».

Film réalisé dans le studio et avec le soutien de la Fondation Hugot du Collège de France. (durée 50 mn). :Intervention de M. Dominique CHARPIN sur Youtube

Séance du 29 Janvier 2021

séances de l’année 2020 ->


© 2021 – Textes et conception des pages Société Asiatique : Pierre-Sylvain Filliozat et Georges-Marie CHATELAIN– tous droits réservés.

SOCIÉTÉ ASIATIQUE : séances organisés en 2021

 

Elles ont lieu les vendredis à l’Institut de France, Salle Bonnefous (située au 1er étage au fond de la galerie des bustes, après les portes coupe-feu) (exception faite de l’Assemblée générale).

Rouleau en soies peintes et brodées, avec textes en chinois & mandchou et sceau impérial, du règne de Qianlong (XVIIIe s.) – © Société Asiatique