Séances L’Histoire en mutation : l’École nationale des chartes aujourd’hui et demain

L’Histoire en mutation : l’École nationale des chartes aujourd’hui et demain

Colloque international du vendredi 13 novembre 2015.Sous le haut patronage de Mme Najat Vallaud-Belkacem ministre de  l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de Mme Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, et de M. Thierry Mandon, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

Les actes du colloque, publiés en septembre 2016, sont disponibles. Pour en savoir plus.

Présentation

Quelle place l’École des Chartes a-t-elle tenue, depuis ce dernier demi-siècle, dans le développement des méthodes historiographiques et de la recherche ?

Tel était l’objet de ce colloque qui s’est tenu à l’Académie le 13 novembre 2015, dans la grande salle des séances du Palais de l’Institut, en présence de M. Gabriel de BROGLIE, Chancelier de l’Institut de France, de Mme Hélène CARRÈRE d’ENCAUSSE, Secrétaire perpétuel de l’Académie française, de représentants de la Ministre de la Culture et de la Communication et du Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que de nombreuses personnalités du monde du patrimoine et de la recherche.

Après une allocution d’accueil prononcée par M. Michel ZINK, Secrétaire perpétuel de l’Académie, puis une allocution de M. Louis Gautier, Président du conseil d’administration de l’École nationale des Chartes, M. Jean-Michel Leniaud, son directeur, a donné un discours d’ouverture au colloque dont l’objectif visait à faire le point sur deux missions fondamentales de son établissement : « à concevoir des outils de travail appropriés au travail des chercheurs et produire de l’historiographie ». Occasion a été ensuite fournie, au fil de sept exposés dont on trouvera plus bas le programme, de réfléchir sur le statut des sciences qui font l’interface entre le document et l’histoire, dénommées jadis « auxiliaires », désormais Grundwissenschaften, de faire le point sur les nouvelles façons de concevoir les travaux d’ecdotique et la philologie, enfin de s’interroger sur les sources nouvelles qu’exploite l’historien, tels l’image, les médias contemporains et les sources numériques. Le bilan ainsi dressé a vocation à valoir également programme d’action, non seulement pour les chercheurs, mais aussi pour les conservateurs appelés à rassembler et préparer l’exploitation des sources

Programme de la matinée

  • 9h30. Allocution d’accueil par M. Michel ZINK, secrétaire perpétuel de l’Académie.
  • 9h45. M. Jean-Michel Leniaud, directeur de l’École nationale des Chartes : Introduction.
  • 10h. M. Werner PARAVICINI, associé étranger de l’Académie : « De la science auxiliaire à la science fondamentale ».
  • 10h20. M. Lino Leonardi, directeur du CNR Institute Opera del Vocabolario Italiano : « L’ecdotique : histoire et tradition, présence du texte ».
  • 10h40. Pause.
  • 11h20. M. Jean Wirth, professeur honoraire à l’Université de Genève : « L’image, source historique ».
  • 11h40. Mme Anita Guerreau-Jalabert, directeur de recherche au CNRS, ancien directeur de l’École des Chartes : « Les chartistes et les sciences sociales »
  • 12h. Débat.

     

 

 

Vidéos des interventions de la matinée

Programme de l’après-midi

Séance sous la présidence de Robert MARTIN, Président de l’Académie, à 15h30

  • M. Robert Martin, Président de l’Académie : « L’histoire de la langue ».
  • M. Pascal Ory, professeur à l’Université Paris I – Panthéon-Sorbonne, sous le patronage de M. Yves-Marie BERCÉ, membre de l’Académie : « Du livre aux médias contemporains~».
  • Mme Anne-Marie Turcan-Verkerk, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études, section des sciences historiques et philologiques, sous le patronage de M. François DOLBEAU, membre de l’Académie : « Enjeux pour l’historien de demain : l’exploitation des sources numériques ».
  • M. Michel Pastoureau, correspondant de l’Académie : Conclusion.

 

Vidéos des interventions de l’après-midi

Télécharger le programme

Programme du colloque